Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 19:16
231.	Coup en pleine dent !

Un jour de grand soleil, un beau jeune-homme de 69 ans va courageusement à la rencontre de son dentiste.

Il n’est pas trop angoissé car le plus dur est fait. Il porte depuis trois semaines une belle prothèse dentaire. Il y a juste un petit ajustement à effectuer.

Le jeune-homme aimerait en profiter pour parler à son ‘cher’ dentiste, d’une dent creuse qui le gêne et se transforme en garde-manger.

  • Ouvrez la bouche. C’est cette dent qui vous gêne ?
  • Oui, vous êtes en plein dessus bêle le jeune-homme de 69 ans.
  • De fait, je vois. Bien, ça ira pour aujourd’hui. Rechaussez votre prothèse dentaire et dites-moi si elle est bien ajustée.

Le jeune-homme remet sa prothèse.

  • Très bien, elle ne bouge plus et ne me blesse plus. Merci !

Le jeune-homme remet sa veste et demande :

  • Et pour la dent creuse ?
  • Oh ! vu votre âge, je pense qu’il est inutile de faire quoi que ce soit.

Le jeune-homme de 69 ans se dirige lentement vers le tram pour rentrer chez lui.

Il a pris un coup de vieux en pleine dent, d’au moins 20 ans !

231.	Coup en pleine dent !
Repost 0
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 17:42
230.	Comme les autres.

Je laisse la parole à Sébastien.

Non-voyant à la suite d’une maladie qui a atteint le nerf optique à l’âge de sept ans, ma scolarité s’est déroulée à l’école régionale pour déficients visuels de Loos (E.R.D.V) pour la partie école primaire ou j’ai dû apprendre l’écriture, la lecture et à compter en « braille » ; puis à l’institut des jeunes aveugles de la rue Royale de Lille pour m’initier au métier de cannage de chaises. Durant tout ce temps, je suis resté en internat, rentrant chez mes parents le week-end et les vacances scolaires.

Mon premier chien guide est arrivé dans ma vie à l’âge de 20 ans. Grâce à « Hugo « un grand labrador de couleur sable, j’ai pu me rendre à Marly-le-Roi (Yvelines) dans un centre de réadaptation pour personnes déficientes visuelles afin de devenir autonome dans les activités de la vie journalière et acquérir un logement pour vivre chez moi. (Les parents ne seront pas toujours là). Toutes les deux semaines, je me rendais à Paris par le T.G.V., gare du Nord et prendre un taxi pour Marly-le-Roi accompagné de mon chien guide, Hugo, qui n’avait pas son pareil pour se faufiler dans la foule des voyageurs Parisiens.

« MON CHIEN GUIDE, C’EST MES YEUX »

Depuis ce moment-là et, grâce à ma grosse peluche, j’ai rencontré du monde en dehors de l’école, de ma vie familiale et suis libre d’aller où il me plait.

Mes principales passions sont les échecs et l’informatique.

CE SONT DES AMIS QUI M’ONT OFFERT UN JEU D’ÉCHECS.

Comment je peux me repérer ? Sur le jeu les cases blanches sont creuses et les noires en hauteurs ; les pions noirs ont une pointe ce qui me permet de suivre la partie du bout des doigts. Dans mon club d’Auberchicourt, je suis le seul non-voyant et participe au championnat interrégional avec mon équipe et aussi quelques tournois internationaux. Cette année je vais jouer au championnat de France à Sète dans l’Hérault, organisé par l’A.E.P.A (association d’échec pour aveugles et mal voyants) Je joue également par internet grâce à une synthèse vocale sur mon ordinateur.

Mais ne croyez pas que tout se passe bien dans le meilleur des monde, surtout dans mes sorties avec mon troisième labrador, une petite chienne prénommée EPICE ; car les obstacles ne manquent pas et cela devient la « galère » pour se déplacer car le plus gros problème reste les voitures en stationnement sur les trottoirs (AMIS AUTOMOBILISTES, PENSEZ A NOUS) et le refus de certains commerçants d’accepter mon chien guide pourtant protéger par des textes de lois. Mais, restons quand même optimiste car comme le disais ANTOINE DE SAINT-EXPÉRY :

« ON NE VOIT BIEN QU’AVEC LE CŒUR, L’ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX ».

Sébastien

230.	Comme les autres.
Repost 0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 19:35
229.	 Non-marchants, nos voyants, ils sont en trop ?

Transports, accessibilité… tout ça nous rend plus handicapés qu’on est, dit quelqu’un au cours d’une rencontre de la Frat handicap.

Un ami aveugle raconte : « j’ai demandé un transport Sésam (transvilles valenciennois), il est arrivé sans prévenir. Normalement il doit frapper à la porte pour dire qu’il est là. Heureusement que j’ai entendu un camion, j’ai cru que c’était lui qui arrivait. Je suis sorti, j’ai parlé fort : ‘c’est mon transport qui est arrivé ?’ quelqu’un a répondu : ‘ ben oui, ça fait cinq minutes que je suis là, j’allais partir’. Au retour, le chauffeur veut me laisser à 1 kilomètre de chez moi. J’ai eu peur, je n’ai aucun repère dans ce coin-là. Le chauffeur ne voulait rien entendre. Il a fallu que je menace de le dénoncer auprès de sa direction, car les chauffeurs doivent nous ramener chez nous. »

Un autre copain handicapé parle : « Je devais partir en Espagne aux prochaines vacances. Pour cela je me suis inscrit à une agence. 8 jours après on me téléphone qu’il n’y a plus de chambres accessibles libres et ce dans aucun des sites… vacances à Valenciennes-plage…

Une copine non-voyante relate un autre fait : ‘j’étais dans un train. Problème. Panne à une gare. Tout le monde doit descendre. On nous dit que le prochain départ est … le lendemain matin. Je dis à un agent de la sncf que je suis non-voyante au cas où il ne l’aurait pas vu !’ ‘Et alors, répond-il ?’ ‘Et alors ? je ne connais personne ici, je ne connais pas la ville, je vous demande de me ramener chez moi’. Il a fallu que j’insiste lourdement, que le chef de gare vienne en voyant notre engueulade pour qu’enfin il m’offre le taxi pour retourner chez moi. »

Je signale que Sandrine qui a vu sa voiture partir en fumée, a fait une demande de duplicata pour une autre carte GIC ; un mois après, toujours rien. Un simple duplicata, pas une demande de nouvelle carte ! en attendant, elle qui a une marche très difficile doit se payer des centaines de mètres à pied parce qu’elle ne peut se garer où elle veut.

La même copine non-voyante que tout à l’heure reprend la parole : « A la poste d’Anzin. J’entre avec mon chien. Le gars qui est derrière le guichet me demande : ‘C’est quoi ça ?’ ‘Quoi ça ?’ ‘ben ça’. Il a peut-être montré quelque chose avec son doigt mais je n’ai évidemment rien vu’. Le gars insiste durement : ‘ça là, c’est quoi au bout le laisse ?’ stupéfaite je dis : ‘j’ai rien au bout de la laisse. Je suis avec mon chien.’ ‘Vous n’avez pas le droit de rentrer ici avec ça.’ ‘Je vous dis que c’est un chien, mon chien, un chien-guide pour aveugle, vous êtes content ?’ ‘Faut pas rester longtemps avec ça.’ ‘Faites-moi passer avant les autres, je serai moins longtemps. Je dois dire qu’une personne a pris ma défense et l’autre derrière son guichet l’a fermé. Vraiment il y a des dingues. La différence ça les dérange et même parfois ça leur fait peur. »

Je rappelle la trouvaille de la gare de Valenciennes. Il y a un ascenseur pour descendre de la surface au sous-terrain mais seulement des marches du sous-terrain aux quais… (voir article et photos au numéro 78 du blog.)

D’autres racontent les voitures sur les trottoirs qui nous obligent à rouler sur la rue avec nos fauteuils. Les trottoirs surbaissés devant les portes de garage mais pas au bout ce qui oblige à faire demi-tour. Les marches devant de nombreux magasins qui nous empêchent de faire du shopping. Il est même question des marches, encore, mais celles qui mènent à l’autel dans les églises : le prêtre handicapé doit rester en bas dans son fauteuil ou prendre des béquilles si il le peut en essayant de ne pas tomber sur les dalles presque toujours glissantes ou ne pas se prendre les béquilles dans l’aube qui tombe sur les pieds. Prions pour qu’il n’y ait que l’aube qui tombe ! Pourtant l’Eglise parle si bien des handicapés ! On a aussi cité les ascenseurs trop petits, les escaliers à franchir pour y arriver etc.

La liste a été longue.

De fait, la ‘société’ nous fait plus handicapés que nous le sommes…

229.	 Non-marchants, nos voyants, ils sont en trop ?
Repost 0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 20:07
228.	 L’oubli ranime le rappel !

Avant de commencer mon récit de la semaine, je voudrais partager avec vous, une maxime que j’ai construite, elle concerne l’histoire des rochers des semaines précédentes : « L’art de la Politique est de promettre rapidement et d’agir lentement, quand il y a action ! » Inutile d’en rajouter pour que vous compreniez où nous en sommes avec nos rochers.

Ceci dit voici mon récit semainier :

Ce jour-là j’avais une rencontre avec les copains de la section syndicale des retraités CFDT. J’ai d’abord eu beaucoup de mal à me lever. J’étais patraque, fatigué, les boyaux encombrés. La veille je n’avais pourtant rien fait d’exceptionnel.

(Je suis fier d’appartenir à la CFDT. Pour moi c’est un syndicat qui va de l’avant. S’il n’oublie pas le passé, il sait qu’il faut aussi inventer une nouvelle façon de vivre ensemble, travailleurs et patronat. Les temps changent. (On le cirait déjà en 1968 !) Malheureusement d’autres syndicats, y compris le syndicat patronal s’arc-boutent au passé, refusant de remettre en cause des acquis désuets pour les uns, des profits faciles sur le dos des travailleurs pour les autres.)

Bref, j’allais là où je devais aller. Presqu’obliger puisque secrétaire de cette section, j’avais préparé la réunion avec deux autres camarades et devais ce jour, l’animer.

Lorsque je mets la prothèse avant de partir, je ressens une violente douleur au moignon. Comme si les nerfs jouent du couteau et terminent pas un grand bruit de cymbale puis recommençent. J’ai subi ça toute la journée à intervalle de deux ou trois heures et pendant une demi-heure à chaque fois.

J’avais compté me rendre au syndicat, rue Amédée Bultot pour les connaisseurs de Valenciennes, en tram. J’ai vite changé de tactique et pris la voiture. J’aurais été incapable de marcher 10 mètres.

J’ai passé un sale moment pendant cette réunion mais les copains aidant, me piquant (symboliquement !) parlant sans que je sois obligé de leur donner la parole, j’ai pu rester jusqu’au bout. Comme cette rencontre était la première de l’année, nous avons arrosé le nouvel an (là, ce ne fut pas symboliquement !) Je dois reconnaître qu’un petit verre de whisky m’a requinqué et permis de rentrer chez moi sans trop de douleur.

En arrivant à la maison, j’ai d’abord enlevé la prothèse avec difficulté puis j’ai ôté ma veste et ma chaussure. Je me suis allongé et j’ai passé le reste de l’après-midi dans l’angoisse de l’arrivée des coups de boutoir des nerfs.

J’ai bouquiné comme j’ai pu, regardé la télé sans comprendre ce qui s’y passait.

Vers 20 heures, comme chaque soir, j’ai ouvert le tiroir où est la boite de comprimés qui est un semainier. En l’ouvrant pour prendre mes médocs du lundi soir, surprise ! ceux du dimanche soir était encore dans la boite. Et j’ai compris. J’ai compris pourquoi j’avais été patraque toute la journée, pourquoi le réveil des nerfs à intervalles réguliers, pourquoi la douleur plus grande que les autres jours en mettant et enlevant la prothèse.

Nous dépendons de peu de chose. Un oubli. 2 petits comprimés pour vaincre la douleur du lendemain.

228.	 L’oubli ranime le rappel !
Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:39
227.	 Désintégration des rochers ?

Le lundi 18 janvier 2016, Julie, Laurent, Dominique et moi avons rencontré le maire de Valenciennes. Il répondait ainsi à notre demande dont il est question au numéro précédent.

D’entrée, il a voulu s’expliquer sur ses mots rapportés par la Voix du Nord et qui disait en résumé rapide : ‘si ça ne concerne que deux ou trois personnes, ce n’est pas bien grave’. Il n’a, nous a-t-il affirmé, jamais voulu dire ce que le journal lui fait dire. Ses propos ont été déformés ; il voulait expliquer que répondre aux désirs de tous était compliqué car sur un même problème, ces désirs sont différents selon qu’on est dans telle ou telle situation.

Nous avons pris acte, comme disent les professionnels.

Après cette intro. le maire nous a bien écouté et laissé le temps de nous exprimer.

Nous avons exposé les questions des rochers bien sûr (ils sont à l’origine de tout !) qui nous empêchent de circuler et de prendre le tram. pour les uns, d’aller chez le médecin pour d’autres. Ensuite nous avons élargi nos questions à la ville : stationnement sauvages des voitures sur les trottoirs ; trottoirs surbaissés à un bout et pas à l’autre qui nous oblige à faire demi-tour ; état des routes et des trottoirs…

Nous avons redit notre demande que soient essayées par une personne handicapée en fauteuil, les nouveautés effectuées sur la voierie de la ville et nous avons désigné Laurent ‘essayeur officiel’ des travaux de la ville de Valenciennes.

Le maire nous a promis de supprimer les rochers et de les remplacer par autre chose. Ce sera le premier essai que Laurent devra faire.

Puisque nous avions aussi en face nous le député de la circonscription, nous avons fait encore plus large ! Nous avons évoqué les travaux réalisés dans le cadre de la reconnaissance du bassin minier au patrimoine de l’Unesco. Il en résulte que sont démolis les accès rendus accessibles sous prétexte de remettre le bassin comme il était lorsque les Houillères existaient encore ; nous avons enfin demandé à notre député de rendre compte dans l’hémicycle où il siège, de notre fatigue et de notre colère devant les reports incessants de la mise en place de la loi sur l’accessibilité en France.

Nous nous sommes quittés en nous remerciant réciproquement de cette rencontre.

J’ai mis un point d’interrogation à la fin du titre de cet article car si nous, nous avons été efficaces dans notre volonté de rencontrer notre maire, il faut maintenant que notre maire soit efficace à son tour pour concrétiser ses promesses !

Mais nous avons confiance.

inaccessible accessibilité ..............................................................................

inaccessible accessibilité ..............................................................................

Chevalement ou chevalet à Dutemple (Valenciennes) dans le bassin minier au patrimoine de l'UNESCO

Chevalement ou chevalet à Dutemple (Valenciennes) dans le bassin minier au patrimoine de l'UNESCO

Repost 0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 20:49

Rappelez-vous ; nous avions à quatre, envoyer une lettre au maire de Valenciennes pour le rencontrer et parler avec lui des difficultés qu’ont des personnes qui se déplacent en fauteuil. En particulier, le franchissement de rochers placés sur un chemin qui relie deux quartiers de la ville dont un permet l’accès au tram.

Le maire nous a répondu favorablement. Il y avait quand même un hic. Nous avions demandé de le rencontrer dans la maison du citoyen de notre quartier Chasse Royale. Dans sa réponse, le maire demandait la rencontre dans la mairie. Nous avons téléphoné alors pour dire que nous ne serions pas tous présents à cause de ces fameux rochers qui nous empêchent l’accès au tram.

Le maire en a tenu compte et a changé le lieu de rendez-vous : à la maison du citoyen.

Quand c’est bien faut l’dire !

Maintenant reste à vois le contenu de cette rencontre. Ce sera lundi à 14h.

Quand c’est pas bien faut l’dire aussi !

La prothésiste de Lille que je rencontre régulièrement a, un jour, commencé à me faire comprendre (voir n°134), plus, qu’elle ne me signerait plus de papier pour le remboursement du VSL que je prenais.

J’ai fait un geste de bonne volonté. Deux fois j’ai pris ma voiture pour aller à ses rendez-vous. Deux fois la sécu ne m’a pas remboursé le déplacement !

La première fois, ‘on’ m’a dit que l’argent servait au remboursement des petits un euro qui s’accumulaient régulièrement lorsque j’allais voir médecin, spécialiste, ou pharmacien. Vous savez, cette franchise médicale mise en place en 2013 je crois, que nous avons dénoncée fermement avec manif et tout le toutim puis que nous subissons maintenant sans plus rien dire.

C’est souvent comme ça ! On gueule, on manifeste, on signe des pétitions, on rencontre les politiques responsables et finalement, on fatigue, on laisse faire, on subit.

La deuxième fois, la raison du non-remboursement a été la perte du dossier… C’est plus radicale !

Qu’auriez voulu que je répondisse ???

Pour ne plus avoir de problème je ne vais plus à Lille voir la prothésiste : je ne peux payer un VSL qui me serait refusé, je ne peux me permettre de ne pas être remboursé si je prends ma voiture personnelle.

Et ‘ils’ ont encore gagné !

Ça c'est pour le maire de Valenciennes

Ça c'est pour le maire de Valenciennes

Ça c'est pour la Sécu et ceux qui rangent les dossiers.

Ça c'est pour la Sécu et ceux qui rangent les dossiers.

Repost 0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 20:35

Sandrine, vous la connaissez si vous lisez ce blog régulièrement. Je parle de sa vie d’handicapée avec sa ‘mosaïque’ au numéro 201 de ce blog. Je l’avais prénommée alors Caroline mais aujourd’hui je peux la nommer par son vrai prénom car, malheureusement, tous les journaux de la région parlent d’elle et de sa famille.

La famille fêtait la saint Sylvestre dans leur maison lorsqu’au petit matin des flammes ont éclairées tout le quartier. Les cinq voitures de la famille étaient en feu. Il n’en reste rien.

Parmi les voitures, celle de Sandrine. Sa voiture était équipée de l’accélérateur et des freins au volant. Dans le coffre il y avait un fauteuil roulant. La voiture, comme les quatre autres, n’est plus qu’une carcasse calcinée.

L’un de ses oncles était venu en camionnette avec tout son matériel de travail pour plombier dedans.

Sandrine travaille à Lille et elle ne sait pas comment elle va pouvoir aller bosser….

Un appel à la solidarité a été mis en place : «Solidarité pour la famille JAKIELA» sur le site Leetchi.

https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-famille-jakiela

Photo La Voix du Nord

Photo La Voix du Nord

Photo FR3

Photo FR3

Repost 0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 19:36

‘Désaccessibilitez-moi’, c’est dur à dire mais facile à faire !

En 2012 « Le Bassin minier Nord-Pas de Calais a été inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que "Paysage Culturel Evolutif vivant" »

Fierté légitime pour les gens du Nord. Ils y ont usé leur vie, perdu leur vie ; on peut bien maintenant les mettre à l’honneur.

Mais que veut dire concrètement cette reconnaissance en tant que ‘paysage culturel évolutif vivant’ ?

Je ne comprends pas bien ‘évolutif vivant’.

Je m’explique.

Depuis 2012, date de cette inscription au patrimoine mondial, des travaux ont été entrepris sur tous les sites concernés pour qu’ils redeviennent identiques à ce qu’ils étaient lorsque ce bassin minier était plein de joie, de cris, de larmes, de fêtes, de travail, que les mineurs et leur famille étaient à la merci de la bonne ou mauvaise sécurité et que ce qui primait était le rendement de charbon par mineur.

‘Redevenir identique’, qu’est-ce à dire ? cela ne va-t-il pas à l’encontre du ‘paysage culturel évolutif vivant’ ? Revenir en arrière peut être bien sûr une ‘évolution’ mais ne généralisons pas : ce qui était avant ne veut pas toujours dire mieux qu’aujourd’hui…

Je vais prendre un exemple que je connais et dont mes amis handicapés sont les victimes.

L’église de La Sentinelle près de Valenciennes. Elle est prise dans le tourbillon du patrimoine mondial car elle a été construite sur un ancien puits de mine.

Le paysage évolutif avait créé il y a quelques années, une rampe pour accéder à la porte de l’église.

Depuis la reconnaissance par l’UNESCO tout est remis en cause ! Sous prétexte qu’il n’y avait pas de rampe lorsque l’église a été construite, celle qui avait été faite a été simplement supprimée et remplacée par l’escalier tel qu’il était à l’origine. Voir la photo.

Ainsi on ne prend pas en compte’ l’évolution vivante’ du paysage qui a permis à un plus grand nombre l’accès de tel ou tel monument. Ce n’est pas parce que c’est ancien que c’était mieux !

La messe de Noël a eu lieu dans cette église et j’avoue que je n’ai pas eu le courage de la boycotter en solidarité avec mes amis en fauteuil.

Je ne sais pas si les travaux vont dans le même sens dans tout le bassin minier, il n’y a pas de raison pour que ce soit identique. Tout est remis dans l’état premier.

J’entends souvent dire que les handicapés n’osent pas sortir de chez eux. Je les comprends !

Entrée principale

Entrée principale

Sur le côté, encore plus dangereuse !

Sur le côté, encore plus dangereuse !

Ça c'était avant; la rampe d’accès est à droite.

Ça c'était avant; la rampe d’accès est à droite.

Repost 0
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 08:41
223. Noël, à quoi ça rime ?

Chaque année, Noël…

Ca devient un événement habituel

Qui a perdu son sens originel.

Alors, jouons, cherchons des rimes

Pour ne pas que s’abîme

Cet extraordinaire jour de Noël !

a

Cherchons… Noël…

Trouvé ! Noël et Abel !

Abel, un homme qui a offert à Dieu ce qu’il avait de plus exceptionnel.

Dieu, un Père qui nous donne ce qui compte le plus pour lui : son fils Emmanuel.

Abel, premier homme supprimé,

Jésus tué pour avoir trop aimé.

a

Noël comme…

Appel !

L’enfant n’a pas de discours,

Il tend ses bras, geste de secours.

b

Noël comme…

Belle !

Belle Marie ! jeune fille devenue

Jeune femme, forte, heureuse, menue.

c

Noël comme…

Ciel !

Sur notre terre vient le ciel

Et ses chants, et ses décibels !

f

Noël comme…

Frêle !

A nous de t’aider, Toi Dieu, humble, démuni

Pour que tu ne tombes pas dans l’oubli[1]

q

Noël comme…

Querelle !

Amour jaillissant du mont Tabor

Et les religions qui sèment la mort !

l

Noël comme…

Label !

Label de Dieu : le plus bas, le solidaire

Label de Jésus : l’amoureux, la joie, le frère.

n

Noël comme…

Modèle !

Aimez-vous sans carême

Comme depuis toujours je vous aime.

r

Noël comme…

Ribambelle !

Bergers qui courent tels de jeunes faons,

Comme une farandoles d’enfants !

r

Noël comme…

Ravel !

Jésus, feu d’artifice de beauté,

De joie, de justice, de bonté.

abcdefghijklmnopqrstuvwxyz.....

chacun peut en rajouter !

[1] D’après Etty Hillesum

Repost 0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 09:31

quatre quoi ?

Et bien oui, 4 !

Incroyable n'est-ce pas.

le 22 décembre 2015 moins 4 = 22 décembre 2011.

Alors ? ça vous met sur la voie ?

le 22 décembre 2011... une voix sur internet....

oui ! 4 - quatre ans ! ce blog a quatre ans !!!!

Repost 0