Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 06:23

Anniversaire de la mort de Jésus. Vendredi saint comme disent les chrétiens. Pour cet anniversaire je vous offre ce poème :

 

De l’annonciation au calvaire.

 

Enfin ! Il est dans tes bras

Ton fils bien-aimé.

 

Tu caresses le visage tuméfié,

Tu embrases la plaie de son côté,

Tes larmes voudraient laver

Le corps où se mêle poussière et sang séché.

 

Tu lui parles comme au jour de sa naissance,

Tu lui pardonnes d’avoir continué malgré les risques,

Tu te souviens de son corps vigoureux

Tu aimais deviner ses muscles lorsque tu l’enlaçais.

 

Aujourd’hui corps flasque. Tu poses sur lui son bras

Qu’il ne pende pas lamentablement.

Et cette bouche tant regardée,

Elle prononçait des mots de vie

Que tu mettais dans ton cœur.

Tu les aimais ces mots

Même s’ils te faisaient peur parfois.

Il parlait, il encourageait,

Pourtant il les voyait

Les prêtres et les gardiens de la loi.

Ils écoutaient ! ils ruminaient leur vengeance.

 

Ce corps qui fut dans ton corps,

Tu le serres avec ta force de mère

Comme pour qu’il y revienne encore.

 

Marie au sourire triste,

Assez forte

Pour encore porter son fils ;

Assez croyante

Pour croire que l’histoire n’est pas finie ;

Assez humble

Pour garder confiance en la parole annoncée.

291. Vendredi avant Pâques
291. Vendredi avant Pâques
291. Vendredi avant Pâques

Partager cet article

Repost 0

commentaires