Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 07:09

Notre belle Sécu ne ramasse pas les sous là où ils sont, la preuve, elle m’en pique à moi !

On dit que la Sécu est une vieille dame, ça ne l’empêche pas d’avoir une très bonne mémoire…

 

L’autre jour je vais chez le toubib comme d’habitude. Nous parlons de tout et de rien et avant que je parte, le toubib demande ma carte Vital, comme d’habitude. Une chance pour lui, je ne l’ai pas oubliée, pas comme d’habitude. Je lui donne, il la met dans son engin, comme d’habitude, il regarde son écran, enlève la carte, l’essuie sur la manche de sa veste, la remet dans son engin. Là, ce n’est plus comme d’habitude. Il regarde encore son écran et fait une mine dubitative ou perplexe c’est comme vous préférez.

  • Il n’y a plus rien sur votre carte, plus de prise en charge.

Je suis baba. Que dire ? Je ne lui ai rien fait à cette carte. D’habitude (?) je suis pris en charge à 100 % pour ce qui concerne mon joli moignon et l’artérite qui me va si bien.

Le toubib qui trouve une solution à tout me dit qu’il faudrait mettre ma carte sur une borne pour tenter de la recharger.

Je commence à me lever mais le toubib me fait rassoir en affirmant :

  • Ça fait 23 euros.

Je dois avoir une tête en forme de point d’interrogation car il rajoute :

  • Avec votre carte déchargée je ne peux pas être remboursé. Vous, vous le serez par la Sécu, ne vous inquiétez pas.

Je ne me rends même pas compte que mon médecin si sympa ne fait pas le tiers payant et je paye cash les 23 euros.

 

Je vais à la pharmacie trois jours plus tard et j’explique ce qui se passe avec ma carte Vital. La belle pharmacienne prend la carte et la met dans une borne de recharge.

Elle me dit que je dois recharger ma carte au moins une fois tous les quatre ans, c’est le temps de validité de la prise en charge à 100%. Je ne connaissais pas cette formalité et je fais remarquer à la belle pharmacienne, tout sourire dehors (la pharmacienne, pas moi) que la Sécu pourrait nous informer. J’ajoute :

  • J’ai reçu hier une lettre du garage pour me signaler que je dois passer à la révision (la voiture, pas moi). Au moins eux, ils préviennent !

 

Quelques jours après je reçois le remboursement de la visite chez le médecin. 15 euros sur 23 ! J’ouvre aussitôt mon ordi et vais sur le site Ameli de la Sécu. Là, j’ai l’explication. Madame Sécu la vieille, profite sournoisement d’un remboursement (j’en ai rarement car étant à 100% je ne paye pratiquement jamais) elle profite donc d’un remboursement pour cumuler et me faire payer les arriérés des participations forfaitaires. 1 euro pour avoir été à la pharmacie, 1 euro pour avoir pris un VSL, 1 euro pour etc.

 

Elle a de la mémoire la vieille !

 

Dans le monde médical c’est une manie de ne pas informer les principaux concernés.

Je connais quelqu’un qui a dû entrer à l’hôpital.

  • Pas d’inquiétude, ce n’est que pour deux ou trois jours, lui a-t-on promis.

15 jours plus tard il est toujours dans cet hôpital. Pourquoi ? Sa femme qui ne peut venir que l’après-midi alors que le médecin passe fièrement le matin, n’arrive pas avoir la moindre information…. Pourquoi 15 jours au lieu de 3 ? Le malade et sa femme se font plein de suppositions dans leur tête sans en parler ensemble pour ne pas effrayer l’autre.

Quel monde ! Le malade n’a pas le droit de savoir ce que devient sa maladie, secret de mandarin ! Savoir = Pouvoir……

Illustration de la découverte d’une interne dans un documentaire décrit au numéro 287 : ‘je ne savais pas que les malades étaient des personnes qui posaient des questions, s’inquiétaient, demandaient ce qu’il devenait…’

Heureusement, c'est le printemps !

Heureusement, c'est le printemps !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Louisiane Copin 08/04/2017 10:19

j'aime, profonde réflexion sur la sécu mais ils en est de même pour tous les organismes " d'Etat".